Catégorie: ‘Activités’

Faites le plein de papier !

La 11e édition de la Foire Papier de l’Association des galeries d’art contemporain  (AGAC) s’installe à l’Arsenal cette fin de semaine. Les amateurs comme les professionnels pourront côtoyer pendant trois jours le travail de nombreux artistes et galeristes d’art contemporain. Coup d’œil sur la programmation.

Chers étudiants et étudiantes du Collège Sallette. À vos porte-monnaie, car la Foire Papier 2018 débarque cette fin de semaine à l’Arsenal d’art contemporain de Montréal. Grand événement au Québec comme au Canada, la foire exclusivement papier attire sans contredis de plus en plus d’adeptes chaque année.

Pour cette nouvelle édition, la première sous la direction de Nikolaos Karathanasis, ils seront quelque 300 artistes et 40 galeries à s’exhiber. Une occasion en or pour vous, étudiants, de vous retrouver parmi vos semblables et, pourquoi pas, faire le plein d’œuvres sur papier.

Une programmation variée

En plus de favoriser la découverte d’artistes québécois et canadiens, issus notamment des arts graphiques, la Foire Papier offre une programmation ponctuée de tables rondes. Abordant des thèmes allant de la parité en art contemporain à l’art-thérapie, nombreux y trouveront leur compte.

Parmi les autres thématiques abordées, les spectateurs pourront discuter des controverses liées à l’image, du collectionnement et de nombreux autres panels  s’animeront tout au long de la fin de semaine.

Volet éducatif

Des programmes éducatifs seront également proposés, notamment sur la pratique de l’esquisse. Les plus curieux pourront se joindre à une visite guidée selon des thématiques données, à noter Le travail invisible de l’art et Le regard tactile.

De graphistes à illustrateurs, tous y trouveront leur compte dans la variété des styles et signatures abordés par chaque artiste exposé. Entre réseautages, panels de discussion sur le milieu et découvertes, l’édition 2018 promet de combler toutes les attentes.

La Foire Papier 2018, à l’Arsenal du 19 au 22 avril prochain. L’admission générale est à 10 $, 8 $ pour les étudiants, et le laissez-passer de trois jours à 15 $. Bonnes découvertes !

Pour tous les événements de la Foire Papier 2018, rendez-vous sur la page de l’événement Facebook via le lien suivant :https://www.facebook.com/pg/FoirePapier/events/

 

Les inscriptions à nos programmes ont lieu en tout temps. 3 débuts : MAI | SEPTEMBRE | JANVIER
Pour plus d’information, contactez-nous par courriel à info@collegesalette.com
ou appelez-nous au 514.388.5725

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Crédit texte : Stéphanie Dupuis
Crédit photo : https://www.facebook.com/events/1204977672968102/

Le Collège Salette s’offre l’ExCentris et le Collège Marsan

C’est officiel, le Collège Salette établira domicile dans les locaux de l’ExCentris. Une acquisition importante puisqu’elle marque le début d’une nouvelle ère pour l’institution. 

C’est dans une ambiance chaleureuse qu’étaient réunies 22 mars dernier près d’une centaine de personnes, dont 40 anciens étudiants d’ESMA ainsi que le personnel et chargés de cours du Collège Salette et du Collège Marsan. Tous se sont retrouvés dans ce lieu mythique de Montréal, bâti en 1999 par Daniel Langlois, afin d’y découvrir les nouveaux locaux qu’occuperont, sous peu, les trois établissements.

Une nouvelle ère

Ce nouvel emplacement marque le début d’une nouvelle ère pour le Collège Salette qui sera maintenant sous le même toit que le Collège Marsan et une filiale d’ESMA.
Pourquoi ces trois institutions ? ESMA, déjà propriétaire de Salette, vient tout juste de se porter acquéreur du Collège Marsan.

Ce déménagement offre l’opportunité d’amplifier la relation Salette-Marsan, qui affirme des liens déjà très solides à travers plusieurs projets communs par année. Cette collaboration prendra, certes, de l’expansion avec ce rapprochement maintenant devenu physique.

« Le fait d’être sous le même toit va augmenter énormément les possibilités de travail ensemble », souligne Carlos Richer, président directeur général du Collège Marsan.

L’ancien cinéma permettra d’accueillir de 400 à 600 étudiants, soit beaucoup plus que le nombre d’inscriptions possible actuellement dans ces établissements d’enseignement.

Travaux nécessaires

Avant de pouvoir accueillir les étudiants, l’imposant immeuble aura d’abord droit à quelques modifications. En effet, sa vocation première ne permet pas encore la tenue de classes.
Bien que l’aspect général du bâtiment restera inchangé, la plus grande salle de l’ancien cinéma, soit la salle Cassavetes, perdra sa vocation cinématographique pour devenir des locaux pour les étudiants.

La seconde, la salle Fellini, sera multifonctionnelle, puisqu’elle peut se transformer au besoin pour laisser la place à un studio. La troisième, quant à elle, restera inchangée.

Les travaux devraient commencer sous peu, seuls quelques détails restent encore à peaufiner avant d’entamer cette étape. Ceux-ci devraient se poursuivre jusqu’en décembre de cette année, la direction espérant pouvoir commencer la transition dès janvier 2019.

 

Les inscriptions à nos programmes ont lieu en tout temps. 3 débuts : MAI | SEPTEMBRE | JANVIER
Pour plus d’information, contactez-nous par courriel à info@collegesalette.com
ou appelez-nous au 514.388.5725

Nos prochaines portes ouvertes : Samedi 14 avril 11h – 16h
https://www.facebook.com/events/421037998335473/

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Crédit texte : Joran Collet
Crédit photos : Mathieu Dunberry

Journées Portes Ouvertes le 14 avril 2018 !

Journée Portes Ouvertes Collège Salette

Fort du succès de la précédente Journée Portes Ouvertes du 10 Mars dernier, le Collège Salette a décidé de renouveler l’expérience !
Dès le samedi 14 Avril prochain de 11h à 16h, l’établissement ouvrira ses portes pour répondre à toutes vos interrogations et vous faire connaître davantage les programmes offerts.

Journée Portes Ouvertes Collège Salette

Je participe à la Journée Portes Ouvertes !

Vous vous êtes toujours demandé ce qui se tramait entre les murs du Collège Salette ? C’est l’occasion de le découvrir puisque la grande famille Salette vous ouvre ses portes le 14 Avril prochain.

À compter de 11 h, venez visiter les locaux de l’école, découvrir les projets des étudiants et en apprendre davantage sur les différents programmes offerts à l’institution. Le tout se déroulant à votre aise et dans une ambiance des plus conviviales.

Des programmes compétitifs

Vous avez toujours aimé les arts graphiques, le design ou la publicité ? Le Collège Salette offre trois programmes d’études des plus enrichissants, combinant à la fois les aspects théoriques et les apprentissages pratiques.

Le programme de Design graphique offre d’ailleurs beaucoup d’occasions de mettre en pratique les enseignements acquis en salle de cours. En ajout aux étapes de conception d’un projet créatif, la formation prévoit un volet administratif et des cours sur la gestion de projet sous tous ses aspects. La conception graphique, l’infographie et le web n’auront plus de secret pour vous après cette formation.

La formation en Design web et médias interactifs concentre ses cours sur la réalisation de concepts et la production de projets, toujours en utilisant la fine pointe de la technologie. Des cours en animation 2D et en programmation sont au menu et deviendront rapidement des acquis.

Les étudiants en illustration publicitaire aspirent à devenir soit illustrateurs traditionnel, séquentiel, numérique ou urbain. Les explorations de style, de techniques et de méthodes prévues pendant les cours aident à cheminer vers une personnalité artistique propre à vous.

Que ce soit la formation en design graphique, en design web et médias interactifs ou encore en illustration publicitaire, vous y trouverez certainement chaussure à votre pied. Sur place, quelques chargés de cours et étudiants des programmes offerts répondront à toutes vos interrogations.

Déjà convaincu ?

Profitez-en pour vous inscrire sur place ou prendre un rendez-vous!

La prochaine porte ouverte du Collège Salette se tiendra le samedi 14 Avril de 11 h à 16 h. Sans réservation.

Je participe à la Journée Portes Ouvertes !

Journée Portes Ouvertes Collège Salette

 

Service d’aide au placement SALETTE

Saviez-vous que le Collège Salette offre un service d’aide au placement après vos études ? En effet, en plus de mettre à disposition votre portfolio sur le site Internet de l’institution, une page Facebook a été créée pour faciliter votre transition vers l’emploi. 

Véritable coup de pouce pour les finissants, le groupe Facebook fermé SALETTE | Placement vise à guider les étudiants vers des employeurs susceptibles de les embaucher. Connaissant bien ses étudiants, le Collège joue cette carte pour cibler les profils qui correspondent davantage aux besoins et désirs des deux parties.

Des offres ciblées 

Quotidiennement, des membres du personnel du Collège Salette font la veille aux emplois afin de trouver les offres les plus sujettes à intéresser ses nouveaux diplômés. Les propositions, généralement des ouvertures pour des juniors, sont régulièrement publiées sur le groupe Facebook à cet effet.

Que ce soit en lien avec le graphisme, la publicité, l’illustration ou le design web, les offres d’emploi sont acheminées, certes, dans le groupe Facebook, mais aussi vers les diplômés qui sont susceptibles d’avoir un intérêt vis-à-vis de l’emploi.

En effet, si un ancien étudiant a l’étoffe pour un emploi proposé, le service de placement du Collège se chargera de le mettre en contact avec l’employeur et de mettre de l’avant les qualités de la personne.

En plus d’offrir une tribune pour les employeurs, les personnes responsables du groupe peuvent également agir à titre de référence pour les étudiants auprès des ressources humaines de la compagnie qui a affiché l’emploi.

En complément au portfolio 

En plus de bénéficier de ce service de placement, le Collège Salette a une base de données sur son site Internet qui met en valeur tous les travaux effectués lors de votre passage dans l’institution.

Le portfolio, disponible également en téléchargement sous le format PDF, permet aux employeurs de saisir le style des anciens étudiants du Collège pour ensuite mieux cibler les profils qui répondent à leurs besoins.

Pour pouvoir bénéficier de ce service, il faut avoir signé l’entente de service d’aide au placement. Seules les personnes ayant obtenu leur diplôme peuvent accéder à ce groupe Facebook.

Les inscriptions à nos programmes ont lieu en tout temps. 3 débuts : MAI | SEPTEMBRE | JANVIER
Pour plus d’information, contactez-nous par courriel à info@collegesalette.com
ou appelez-nous au 514.388.5725

Nos prochaines portes ouvertes : Samedi 14 avril 11h – 16h

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Crédit texte : Stéphanie Dupuis
Crédit photos : Pierre Babin

Autopsie du plagiat en graphisme

L’abondance graphique rétrécit de plus en plus la ligne entre le plagiat et l’œuvre distincte. Dans le cadre de sa deuxième conférence-débat, la Société des designers graphiques du Québec (SDGQ) présente la conférence Pareil pas pareil! Logos, plagiats et coïncidences…
le 27 mars prochain.

Dirigée par Olivier Bruel, chroniqueur pour la plateforme Infopresse et designer multimédia, la conférence Pareil pas pareil! Logos, plagiats et coïncidences vise à débattre et faire la lumière sur ce qui régit l’univers graphique de l’identité de marque.

Combien de fois sommes-nous tombés sur un logo qui nous rappelait étrangement un autre logo ? Et que dire du nouveau logo de la Coalition avenir Québec (CAQ), étrangement ressemblant au logo de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) qui aborde la même couleur bleu poudre et la fleur de lys au cœur de la lettre Q.

Airbnb, Beats, Hootsuite, ce sont tous des compagnies aux images de marque très fortes. Pourtant, leurs logos respectifs ressemblent tous étrangement à d’autres qui ont été mis sur le marché bien avant eux.

Est-ce une simple ressemblance, une coïncidence, ou carrément du plagiat ? Qu’est-ce qui cause ces ressemblances ? Quels sont les recours lorsqu’on est victime de vol d’identité de marque ? Est-ce difficile de prouver qu’on est la source d’un logo ? La conférence mensuelle organisée par la SDGQ lance le débat sur cette ambiguïté.

Les arts graphiques débordent d’ambiguïtés, surtout relativement à la propriété intellectuelle.

Au menu de la soirée, tour d’horizon de la question graphique, conversations dirigées, exemples à débattre et bières.

Réservez d’avance au coût de 10 $ pour les étudiants et les membres, et 20 $ pour les non-membres, plus les frais.

La conférence Pareil pas pareil! Logos, plagiats et coïncidences… se tiendra le 27 mars de 18 h à 20 h au IDEAL Coworking, situé au 4035 rue Saint-Ambroise, suite 216 à Montréal.

https://www.eventbrite.ca/e/billets-pareil-pas-pareil-logos-plagiats-et-coincidences-43934664765?aff=efbevent#tickets

https://www.facebook.com/events/939771912857367??ti=ia

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Crédit texte : Stéphanie Dupuis
Photos tirées de l’événement Facebook

Le Collège Salette visite l’agence Sid Lee

Chaque année, les étudiants du Collège Salette ont l’opportunité de visiter les locaux d’une agence. Le 12 février dernier, c’est chez Sid Lee qu’ils ont pu prendre le pouls du travail quotidien en s’immisçant à l’intérieur d’une véritable ruche créative. Voici le témoignage de deux élèves qui ont fait la visite.

Travailler en agence, ce n’est pas pour tout le monde. Mais c’est souvent l’objectif ou même le rêve de plusieurs créateurs des différents domaines reliés aux arts.

Lysanne Arseneau, étudiante en Design web et médias interactifs et diplômée du programme de Design graphique du Collège Salette, retient surtout de cette visite de l’agence la possibilité d’y faire un stage :

« De faire un stage chez Sid Lee est une superbe opportunité, puisque le stage est rémunéré et que si vous faites vos preuves lors de votre stage, une possibilité d’embauche vous sera offerte. Mais peu importe que vous y rester pour travailler ou non, de l’expérience en agence est un plus sur votre cv. »

En effet, Sid Lee a récemment mis en ligne un site web (Sid Lee Land https://sidleeland.com/fr) où il sera facile de déposer sa candidature. En y envoyant portfolio, vidéo descriptive et curriculum vitae, les meilleurs candidats seront contactés pour rencontrer les directeurs artistiques de l’agence, qui eux, choisiront leur stagiaire.

« Je crois que de travailler en agence stimule notre créativité et nous donne accès à beaucoup de talents divers qui nous donnent envie de nous surpasser », pense Lysanne Arseneau


C’est également ce qu’a retenu Denis Poucet, aussi étudiant au programme de design web et médias interactifs, qui serait ravi de travailler en agence :

« Pour la diversité des projets, et l’environnement de travail très créatif. Être entouré de tant de profils différents et voir passer tous les différents projets de l’agence doit être très stimulant », croit-il.

Ce qui est certain, c’est que les locaux de la rue Queen à Montréal regorgent d’impressionnants espaces de bureau qui ont surpris les étudiants du Collège.

« En une nuit, toute la nouvelle identité avait remplacé l’ancienne, des pièces au complet étaient repeintes du sol au plafond. Du jour au lendemain, les employés ont constaté une nouvelle ambiance, assortie de grands posters reprenant les nouvelles valeurs de l’entreprise », lance Denis Poucet, impressionné.

Des campagnes publicitaires aux vidéos en passant par le print, la diversité des projets et le rayonnement au Québec comme à l’international, l’agence créative Sid Lee a de quoi séduire les étudiants du Collège Salette, tous programmes confondus.

Merci à Antoine Loquet-Garneau, coordonnateur, recrutement de talent chez Sid Lee.

Tentez-y votre chance ! Vous avez jusqu’au 14 mars pour déposer votre candidature : https://sidleeland.com/fr

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Crédit texte : Stéphanie Dupuis
Crédit photos : Kassandre Jenkins, Denis Poucet

Journées Portes Ouvertes le 10 Mars 2018 !

Les portes ouvertes qui se sont tenues en automne dernier ont été si populaires que le Collège Salette a décidé de renouveler l’expérience…tous les mois ! Dès le samedi 10 mars prochain, l’établissement ouvrira ses portes mensuellement pour répondre à toutes vos interrogations et vous faire connaître davantage les programmes offerts.

Je participe à la Journée Portes Ouvertes !

Vous vous êtes toujours demandé ce qui se tramait entre les murs du Collège Salette ? C’est l’occasion de le découvrir puisque la grande famille Salette vous ouvre ses portes le 10 mars prochain.

À compter de 11 h, venez visiter les locaux de l’école, découvrir les projets des étudiants et en apprendre davantage sur les différents programmes offerts à l’institution. Le tout se déroulant à votre aise et dans une ambiance des plus conviviales.

Des programmes compétitifs

Vous avez toujours aimé les arts graphiques, le design ou la publicité ? Le Collège Salette offre trois programmes d’études des plus enrichissants, combinant à la fois les aspects théoriques et les apprentissages pratiques.

Le programme de Design graphique offre d’ailleurs beaucoup d’occasions de mettre en pratique les enseignements acquis en salle de cours. En ajout aux étapes de conception d’un projet créatif, la formation prévoit un volet administratif et des cours sur la gestion de projet sous tous ses aspects. La conception graphique, l’infographie et le web n’auront plus de secret pour vous après cette formation.

La formation en Design web et médias interactifs concentre ses cours sur la réalisation de concepts et la production de projets, toujours en utilisant la fine pointe de la technologie. Des cours en animation 2D et en programmation sont au menu et deviendront rapidement des acquis.

Les étudiants en illustration publicitaire aspirent à devenir soit illustrateurs traditionnel, séquentiel, numérique ou urbain. Les explorations de style, de techniques et de méthodes prévues pendant les cours aident à cheminer vers une personnalité artistique propre à vous.

Que ce soit la formation en design graphique, en design web et médias interactifs ou encore en illustration publicitaire, vous y trouverez certainement chaussure à votre pied. Sur place, quelques chargés de cours et étudiants des programmes offerts répondront à toutes vos interrogations.

Déjà convaincu ?

Profitez-en pour vous inscrire sur place ou prendre un rendez-vous!

La prochaine porte ouverte du Collège Salette se tiendra le samedi 10 mars de 11 h à 16 h. Sans réservation.

Je participe à la Journée Portes Ouvertes !

 Si vous ne pouvez pas venir, sachez que nous organisons une autre journée portes ouvertes le Samedi 14 Avril prochain !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

      

Crédit texte : Stéphanie Dupuis

 

RDV Qc cinéma

Depuis 36 ans, le festival les Rendez-vous Québec Cinéma (RVCQ) présente des films d’artistes d’ici, à travers de nombreux événements et premières. Cette année, la réalité virtuelle et l’interactivité ont une place de choix dans les festivités. Tour d’horizon de la programmation. 

Tout comme le Festival du nouveau cinéma (FNC) et le festival des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) l’ont fait cette année, voilà que le festival des Rendez-vous Québec Cinéma emboîte le pas en offrant lui aussi un volet plus expérimental à leur programmation. 

Jusqu’au 3 mars prochain, les festivaliers pourront contempler, voire expérimenter des œuvres interactives et des films en réalité virtuelle de créateurs québécois.

La programmation régulière prévoit également quelques films d’animation qui pourraient plaire aux partisans de design graphique et d’illustration.

Nous avons ciblé dans la programmation des expériences, une exposition et quelques films qui rejoignent les intérêts des étudiants de tous les programmes du Collège Salette.

Les événements à ne pas manquer pendant le festival : 

Storyboard Les affamés : décomposition en images à la Cinémathèque québécoise – jusqu’au 3 mars
Tout au long du festival, la Cinémathèque québécoise présente dans sa salle d’exposition le Storyboard du film Les Affamés de Robin Aubert, illustrée par Jean-Philippe Marcotte. Vous pourrez découvrir les dessous de ce premier film de zombie québécois qui fait fureur en ce moment.

L’œuvre de réalité virtuelle State of Mind – jusqu’au 3 mars dès midi
http://rendez-vous.quebeccinema.ca/films/state-of-mind
C’est la mécanique des rêves qui a inspiré State of Mind, l’expérience dont l’interactivité entre les sons et les images se dévoilent en trois tableaux audiovisuels. Les émotions liées au besoin de liberté et aux difficultés de l’assouvir sont explorées, le tout dans un graphisme à couper le souffle.

L’œuvre de réalité virtuelle Territoires et identités – jusqu’au 3 mars dès midi
http://rendez-vous.quebeccinema.ca/films/territoires-et-identites
Ce film explore les liens culturels et identitaires du territoire abitibien. Il jette un regard critique sur le mode de vie des Autochtones à la suite de la colonisation, et interroge l’occupation actuelle de ce territoire. Le tout, dans une composition d’images très originale.

L’exposition en ligne Uchronia | What if? – jusqu’au 3 mars dès midi
http://rendez-vous.quebeccinema.ca/films/uchronia-what-if
Onze artistes locaux participent à cette exposition d’œuvres hypermédiatiques diffusée en ligne. Les locaux et les internationaux qui ont participé aux œuvres s’expose selon trois volets thématiques qui abordent notre rapport au temps : Speculative Future(s)Dystopian Internet et TimePlay. De quoi égayer votre œil de designer.

Pour la programmation complète des œuvres interactives et de réalité virtuelle : http://rendez-vous.quebeccinema.ca/programmes/oeuvres-interactives1

Le festival le Rendez-vous Québec Cinéma a lieu jusqu’au 3 mars 2018

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Texte : Stéphanie Dupuis
Source : http://rendez-vous.quebeccinema.ca

10 activités Montréal en lumière

Le festival hivernal Montréal en lumière présente chaque année une foule d’événements incontournables où se côtoient culture, gastronomie et arts. Le Collège Salette a ciblé pour vous 11 événements à ne pas manquer pour les passionnés de design, d’illustration et d’interactivité.

Illuminart – 22 février au 4 mars
https://www.montrealenlumiere.com/fr-ca/Programmation/Activite/MEL-7930

La première édition d’Illuminart l’an dernier a suscité un tel intérêt que l’expérience sera renouvelée cette année. Littéralement un festival dans un autre festival, Illuminart est un parcours de quelques kilomètres où se côtoient des œuvres issues des arts médiatiques. Allant de projections sur des bâtiments à des installations interactives, le festival présente cette année 13 œuvres illuminées étendues sur l’ensemble du Quartier des spectacles. Vous pouvez même suivre le parcours via l’application.

Art souterrain – 3 au 25 mars
https://www.montrealenlumiere.com/fr-ca/Programmation/Activite/MEL-7980

Autre festival faisant partie de Montréal en lumière, mais débutant à la Nuit blanche, cette fois-ci : Art souterrain. L’événement mise notamment à mettre en valeur la ville souterraine avec des œuvres d’art parfois interactives, parfois illuminées. Sous la thématique du travail, les artistes du festival ont été invités à questionner, dénoncer et caricaturer sur ce thème dont les visiteurs seront les principaux acteurs de la réflexion.

La nuit blanche – 3 mars

Que serait Montréal en lumière sans sa fameuse nuit blanche ? Alors que les métros ne ferment pas de la nuit, différentes institutions en profitent pour offrir une panoplie d’activités. On vous en a ciblé quelques-unes susceptibles de vous intéresser.

Avis aux amateurs de design et d’illustrations, la Galerie Beauchamp présente une expérience multisensorielle avec l’artiste peintre Alex Cuber. Sur fond abstrait, il y dessinera des représentations de visages féminins dans une ambiance rock.

En lien avec l’exposition en cours au Musée d’art contemporain de Montréal portant sur Léonard Cohen, l’institution a prévu papiers, crayons et aquarelles pour ses visiteurs. L’atelier d’écriture et de dessin inspiré de l’univers de l’artiste vise à imaginer et illustrer un poème dédié à ce dernier. Vous pourrez également visiter l’exposition de Léonard Cohen, qui comprend même une expérience en réalité virtuelle.

Le comité jeunesse d’Héritage Montréal vous offre la possibilité de faire jaillir vos talents d’architecte pour réinventer la métropole. Vous pourrez imaginer le Montréal de vos rêves les plus fous, et matérialiser le tout dans l’atelier proposé en partenariat avec le Centre canadien d’architecture.

Pour sa Nuit blanche, Artexte propose un atelier de collage de sa collection. Vous pourrez manier papiers et ciseaux pour créer votre œuvre. Le matériel est fourni, mais vous êtes invités à apporter des objets personnels pour agrémenter votre création.

Possiblement l’événement incontournable de la nuit, l’installation interactive est issue d’un partenariat entre le Quartier des spectacles et Allemagne@Canada. Il s’agit d’un dispositif interactif alliant la réalité virtuelle et des expériences olfactives où le spectateur accède par un panorama 360 degrés à la ville de Berlin.

Frip, trip et refrip à l’Atelier Circulaire – Dès 21 h
https://www.montrealenlumiere.com/fr-ca/Programmation/Activite/MEL-7766

L’Atelier Circulaire vous invite à réaliser une composition imprimée avec la technique de sérigraphie sur le tissu de votre choix, qu’il soit apporté ou acheté sur place. Plusieurs images seront mises à dispositions par l’Atelier.

Street art 

Toujours pendant la Nuit blanche, ces activités pourraient intéresser ceux qui ont suivi ou qui souhaitent suivre le cours de Street Art.

Le Musée des beaux-arts de Montréal s’inspire de son exposition en cours portant sur Napoléon pour vous présenter l’atelier de confection de couronne. L’institution mettra également à disposition tout le nécessaire pour créer une murale collective fluorescente en ses murs. Vous pourrez dévaler dans l’exposition de Napoléon avec votre bricolage sur la tête.

La Société des arts technologique s’allie à l’hôtel de ville et à MU pour vous donner la possibilité de réaliser une murale collective. L’œuvre s’animera sur le mur tout au long de la soirée.

La Maison du développement durable invite les gens à la création d’une murale collective portant sur le thème des changements climatiques. La murale, inspirée de l’œuvre Le jardin des délices du peintre Jérôme Bosch, sera exposée dans la vitrine de la Maison.

La 19e édition du festival Montréal en lumière se déroule du 22 février au 4 mars prochain. La Nuit blanche se tiendra le 3 mars.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
      

Texte : Stéphanie Dupuis
Crédits photo : Pixabay (https://pixabay.com/en/users/maudevez-264623/)

Portrait d’une EX Salette : CLAUDINE MATTE

Actuellement directrice artistique chez Turbulent et chargée de cours au Collège Salette, Claudine Matte ne se doutait pas qu’elle allait faire carrière dans les arts graphiques, et encore moins en enseignement. Coup d’œil sur un cheminement prolifique.  

Adepte du pinceau, de la sculpture et de la matière, Claudine Matte craignait les ordinateurs. Alors que son chemin se traçait vers une carrière en arts visuels, des camarades de classe l’ont initié à l’art médiatique.

« Je me suis mise à faire de la vidéo d’art, de l’illustration par ordinateur, du son et des œuvres utilisant des médiums multiples. Finalement l’ordinateur ce n’était pas si pire que ça ! », lance-t-elle, moqueuse.

Ce n’est toutefois pas sur le coup que l’artiste se lance dans l’art graphique, milieu qui la « titillait ». Elle cofonde avec des amis d’université, provenant de diverses facultés, une galerie d’art L’art passe à l’est :

« Mes journées étaient davantage remplies de demandes de subvention et de gestion, plutôt que de création. Le milieu du Design que j’avais côtoyé à l’université me restait dans la tête », souligne-t-elle.

La chargée de cours s’est alors plongée dans la recherche d’attestation d’étude collégiale (AEC) en design graphique, puis est tombée sur le Collège Salette. « Le feeling était bon ! », se souvient celle qui a toujours été intéressée par l’image et ce qu’elle communique.

C’est ainsi que se sont entamées deux années d’études, dans un premier temps en Design graphique, puis dans un second en Design web.

Une carrière prolifique

Après avoir travaillé à son compte, l’artiste souhaitait retrouver les échanges de connaissances que suscite le travail d’équipe. C’est en agence qu’elle recouvre cette énergie et développe de nouvelles formes d’arts pour elle. « J’ai fait du print, du web, de la pub, des applications mobiles, des jeux, des expériences VR (réalité virtuelle) ou AR (réalité augmentée) », énumère-t-elle.

Ce n’est qu’après quelques années d’expérience et de nombreuses distinctions plus tard (Boomerang, The Webby Award, Sundance Film Festival, Numix, Applied Arts Magazine Design Awards) que celle qui est maintenant motivée par les projets expérimentaux et les laboratoires s’est fait appeler par le Collège Salette pour quelque chose qui allait la sortir hors de sa zone de confort : l’enseignement.

« Après mon premier cours, j’ai cru que j’étais la pire enseignante de toute l’histoire de Salette. Ensuite, le cours de la semaine suivante, j’ai constaté que les étudiants avaient compris la matière. Wow ! », se souvient la double diplômée en Design graphique et Design web du Collège Salette.

Un coup de cœur en enseignement qui dure depuis 2013 : « Aujourd’hui je réalise que les étudiants m’apportent beaucoup. Pour eux, souvent tout est nouveau. Ensemble, on développe des outils afin qu’ils puissent mener à terme leurs projets et qu’ils en soient fiers, autant au niveau visuel que technique. »

 

Texte : Stéphanie Dupuis
Crédit photo : Julie Milette