Catégorie: ‘Activités’

College Salette vous accueille pour ses Journées Portes Ouvertes !

jpo college salette

Du 28 octobre au 4 novembre 2017, vous aurez l’occasion de rencontrer enseignants et étudiants !

Cet événement constitue une opportunité de découvrir l’école et ses formations et de poser toutes vos questions à l’équipe pédagogique.

Des formations, des métiers

L’école dispense, en effet, 3 formations distinctes :
Design Graphique
Design Web & Médias Interactifs
Illustration Publicitaire

Au College Salette, que l’étudiant soit plus doué pour la créativité ou la technique, l’illustration ou l’intégration, le web ou l’infographie, il pourra faire l’apprentissage des métiers reliés aux arts graphiques à travers les différents cours proposés !

La « politique de la porte ouverte » règne en maître au College Salette !

Plus d’infos

Du 28 octobre au 4 novembre 2017, de 13h à 16h.
418, rue Sherbrooke Est, 3e étage

jpo college salette

Devenir designer graphique

Par Ginette Gervais, directrice du Collège Salette.

Avec les multiples plateformes utilisées pour communiquer aujourd’hui, l’aspect visuel s’est rarement vu accorder autant d’importance. Les métiers d’arts visuels s’en trouvent primés et convoités. Celui de designer graphique, s’il existe sous ce nom depuis le milieu du 20e siècle, prend du galon et devient encore plus attrayant!

Le designer graphique – aussi appelé graphiste ou concepteur graphique – réalise du matériel visuel. Il a pour mission de communiquer efficacement divers messages, en ligne ou hors ligne, par l’entremise de médiums variés. Il peut s’agir de matériel imprimé (dépliants, emballages, panneaux publicitaires, affiches, etc) ou d’outils virtuels comme les sites internet.

Designer graphique ou infographiste

designer graphisteBien que les deux appellations réfèrent à des spécialistes en communication visuelle, ces deux métiers se distinguent. Le designer graphique est un professionnel de la conception alors que l’infographe est un technicien en production graphique.

Le designer graphique conçoit des messages visuels en agençant des images, de la typographie et des illustrations correspondant aux objectifs de communication de son client. L’infographe traduit les concepts du graphistes à l’aide de logiciels. Si le designer graphique peut  être infographe, l’inverse ne s’applique pas.

 

 Réalisation et secteurs d’intérêt

Le designer graphique peut collaborer à la réalisation de divers types de projets dont :

  • Des projets d’identifications visuelles : logo, papèterie, brochures, branding, etc.
  • Des projets publicitaires : affiches, annonces, publicités, etc.
  • Des projets de production : traitements d’images, retouches photo, dessin techniques, etc.
  • Des productions multimédias : animations, génériques de films, sites internet, etc.

Les designers graphiques travaillant principalement dans les secteurs des arts, de la culture, des loisirs ou encore des technologies de l’information et des communication (TIC). La plupart travaillent en entreprise, en agence ou à la pige.

designer infographiste

Habiletés et formation

Nul besoin d’être « bon en dessin » pour devenir designer graphique. Toutefois, il faut avoir un sens artistique. En design graphique, les champs d’intervention incluent la conception graphique, la production infographique et le web.

Si le talent et la créativité constituent les habiletés prisées du designer graphique, une solide formation lui vaudra une meilleure considération. Cela influencera la qualité de son portfolio et renforcera ses connaissances des outils, des logiciels, des pratiques professionnelles et du travail d’équipe.

Pour devenir designer graphique, il faut une attestation d’études collégiales (AEC), un diplôme d’études collégiales (DEC) ou un baccalauréat en design graphique. Quant au métier d’infographe, il exige une formation professionnelle de niveau secondaire (DEP).

 

Le Collège Salette est le seul établissement d’enseignement au Canada qui forme des designers graphiques depuis près de 75 ans.

 

Métier techno? Webdesigner!

web designer

Par Ginette Gervais, directrice du Collège Salette.

Gaga de technologie, sensible à l’esthétique et, en plus, créatif? Le métier de designer web est tout désigné si l’on répond à cette trifecta! Dans un univers où abondent les sites Internet, là où ils constituent la référence première de nombreuses décisions d’achat, le métier de designer web culmine!

web designer

Le métier de designer web

Désormais essentiel dans notre monde numérique, le designer web assure la conception de l’aspect graphique d’un site Internet. Le designer développe la charte graphique et y fait correspondre les éléments visuels – logo, pictogrammes, couleurs, style de fonte, etc. Il œuvre uniquement sur des plateformes numériques – sites, blogues, bannières publicitaires, applications, etc. Le designer web doit aussi maîtriser les principes de l’ergonomie de navigation qui se distingue de la création visuelle  2D.

Particularités du métier
Chargé de développer des interfaces web aux allures graphiques attrayantes, le designer web travaille habituellement de concert avec le programmeur (ou intégrateur web). Le premier se spécialise sur l’aspect visible du site alors que l’autre travaille «  dans ses coulisses  ». Autrement dit, le programmeur s’affaire aux codes technologiques et le designer, aux codes visuels. C’est donc un métier qui requiert une base solide en design graphique. La technologie devient, en quelque sorte, le médium d’expression créative.

Réalisations et secteurs d’intérêt
Selon la formation et la portée du programme sélectionné en design web, ce métier s’invite dans toutes les sphères du contenu diffusé. Le designer web travaille en entreprise, en agence ou de façon autonome dans diverses industries  : publicité, communications corporatives et TIC, divertissement, multimédia, entre autres.

Habiletés et formation
La plupart des écoles offrent des programmes de formation en programmation web. Au collège Salette, nous proposons un programme unique combinant des notions de conception en design web et en médias interactifs. En plus de la création de sites web, le programme s’étend sur la création d’outils interactifs tels des applications s’interprétant sur diverses plateformes.
Pour réussir dans le métier de designer web, on recommande de fortes aptitudes en infographie et en art graphiques. Créativité, polyvalence de même qu’un intérêt pour la technologie demeurent des incontournables.

Le Collège Salette le seul établissement d’enseignement au Canada qui forme des designers depuis près de 75 ans.

web designer

Collège Salette – Article 24h : Le métier d’illustrateur

illustrateur

Illustrer? Un beau métier!

Par Ginette Gervais, directrice du Collège Salette.

Le métier d’illustrateur est à l’honneur dans un mode d’information abondante où domine le visuel, réaliste ou fantastique, 2D ou animé. Si certains abordent l’illustration comme un passe-temps ou une passion cultive en catimini, cette discipline artistique constitue bien un métier d’aujourd’hui et d’avenir.

Comme son nom l’indique, l’illustrateur illustre! Son métier vise à traduire visuellement une idée, un message, une histoire. L’illustrateur réalise des visuels pour représenter des informations spécifiques. Pour ce faire, il peut recourir à divers médiums et techniques tant pour le dessin à main levée (crayon, airbrush, collage,etc) qu’à l’aide de logiciels (ex : Illustrator, Photoshop).

illustrateur

Domaine et sphères d’intervention

Si l’illustrateur pratique généralement son métier comme pigiste, les occasions d’emplois et de mandats sont nombreuses. L’illustrateur peut être appelé à travailler dans différents domaines comme l’édition, le jeu vidéo ou la publicité. Dans le cadre de l’illustration publicitaire, on compte 4 sphères liées à la communication visuelle :

  1. L’illustration traditionnelle – éditoriale, scientifiques, contes, etc.
  2. L’illustration séquentielle – scénarimage, bande dessinée, dessin animé, etc.
  3. L’illustration numérique – jeux vidéo, effets spéciaux, animation, etc.
  4. L’illustration urbaine – murale, dessin de tatouage, textile, etc.

illustrateur

Du talent, oui! Mais aussi…

Pour se lancer dans un tel métier, le talent est de mise! Mais un certain nombre d’habiletés personnelles s’ajoutent à la liste des musts de la réussite dans cet univers. La créativité, l’esprit d’analyse et la capacité d’adaptation comptent parmi les premières habiletés personnelles que considèrent les clients et les employeurs.

Formation spécialisée = valeur ajoutée

Puisqu’il s’agit d’un métier moins connu, peu d’écoles offrent un programme spécialisé en illustration. Toutefois, une telle spécialisation dans le domaine des arts visuels commerciaux permet à celle ou celui possédant un talent d’illustrateur d’en faire un métier gratifiant et lucratif.

 

Le Collège Salette est le seul établissement d’enseignement au Québec à offrir une formation axée précisément sur le métier d’illustrateur.

Voyage culturel de Salette à New-York, avril 2014

Salette à NY – Avril 2014 réalisée par Samuel Hubert pour le Collège Salette sur Vimeo

Depuis plus de 20 ans, le Collège Salette organise au printemps un voyage culturel à New York auquel tous les Salette (ex et présents, chargés de cours et équipe administrative) sont conviés. L’occasion de [re-]découvrir la richesse culturelle et historique de cette incroyable ville à travers des préceptes artistiques et créatifs.

NY

À NY, une simple promenade est synonyme d’inspiration et d’évasion. Il suffit de regarder l’architecture et ses particularités évoluer au fil des rues et des quartiers, d’observer les New-Yorkais dans leur quotidien et de se laisser imprégner par l’énergie ambiante.

NY

De Central Park à la Statue de la Liberté, en passant par la High Line et la multitude des galeries de Chelsea, rien ne nous a échappé. Nous nous sommes aussi rendus à la Society of Illustrator.

Society of Illustrators

 

 Society of Illustrators

Événements artistiques et culturels : nos suggestions du moment

Il y a toujours une “foultitude” d’événements culturels à suivre à Montréal! Nous en avons sélectionné quelques-uns qui devraient vous interpeler. À vous d’établir votre calendrier!

Vos commentaires/réflexions sont les bienvenus si vous assistez à certains d’entre eux, dites-nous ce qu’ils ont déclenché en vous et ce qu’ils vous ont fait découvrir!

Biennale internationale d’art numérique (BIAN)
1er mai – 19 juin 2014

Screen shot 2014-05-09 at 4.32.29 PM

Sur le thème de la PHYSICAL/ITÉ, les événements de cette deuxième édition prendront place dans plusieurs lieux à Montréal. Consultez la programmation et nous vous suggérons de voir l’exposition C4I du japonais RYOJI IKEDA au MAC

Exposition Jean-Paul Riopelle

Les migrations du bestiaire
7 mai – 14 juin 2014
Galerie Simon Blais

Exposition Joan Miró
Affectueusement Miró
1 mai – 14 juin 2014
Galerie Simon Blais

Chromatic – MassivArt
24 mai – 29 mai 2014
Pour sa 5e édition, le festival a choisi pour thème « Habitat » et l’exposition a lieu au chalet du Mont-Royal

Musée des Beaux-Arts de Montréal
Chaque mois, une collection est mise en vedette au Musée, en mai c’est la collection d’art québécois et canadien qui est sous les projecteurs. À découvrir aussi le site éducatif du Musée sur l’art québécois et canadien

Screen shot 2014-05-09 at 4.36.59 PM

 1 + 1 = 1 Quand les collections du mbam et du mac conversent
Jusqu’au 15 juin 2014
Dans le cadre de cette exposition (à ne rater sous aucun prétexte!), plusieurs conférences sont organisées, par exemple :

  • Mardi 13 mai à 18 h – en français
    Table ronde autour des œuvres photographiques présentées dans l’exposition 1 + 1 = 1 
  • Vendredi 16 mai à 19 h – en français
    L’art contemporain n’est pas l’art moderne 

Screen shot 2014-05-09 at 4.40.10 PM

 

MURAL 2014 – Festival d’art public
12 au 15 juin – Boulevard S-Laurent
Réalisation de peintures murales en direct par des artistes muralistes locaux et internationaux

Elektra & Mutek présentent em15
27 mai – 1er juin
Fusion d’Elektra et de Mutek pour leur 15e anniversaire. Plusieurs lieux associés, regardez la programmation, ça promet!

 

À l’extérieur de Montréal

Conférence de Denis Dulude sur la typographie avec la SDGQ
Jeudi 29 mai 2014 de 9h30 à 11h30
Le 
Siboire à Sherbrooke

Manif d’Art – La biennale de Québec
3 mai – 1er juin 2014
60 expositions et manifestations artistiques à travers la ville de Québec : le programme.

 

Bonnes balades artistiques!

 

Hacking Health 2014 : 2 prix raflés par l’équipe formée avec Aurélie Sistac et Samuel Hubert, deux étudiants de Salette

Aurélie Sistac et Samuel Hubert

Aurélie et Samuel, deux étudiants en dernière session du programme en Design graphique, se sont portés volontaires avec un grand enthousiasme pour apporter leur contribution au plus grand Hackathon mondial dédié à la santé . Celui-ci s’est tenu le week-end dernier à l’Hôpital Ste-Justine.

500 personnes se sont rassemblées pour ce marathon créatif et technologique afin de développer des applications destinées à faciliter la vie des usagers de l’hôpital.

Hacking Health Montréal 2014 : les projets

Parmi les 36 équipes qui ont “pitché” leurs réalisations dimanche, celle intitulée “Go | Sainte-Justine dans ma poche” a remporté 2 prix pour l’ébauche d’une application servant de localisateur à l’intérieur de l’hôpital, utilisable sur tous les téléphones intelligents et sans réseau WIFI actif.

• Prix du CHU Sainte-Justine en innovation de la santé
• Prix Fasken Martineau « Startup » en santé.

Projet #18 "Go | Saint-Justine dans ma poche"

Projet #18 "Go | Saint-Justine dans ma poche"

Ce qui veut dire que cette boussole GPS fonctionnant par Bluetooth a toutes les chances de voir le jour si l’Hôpital choisit de lui donner naissance. Aurélie et Samuel espèrent donc pouvoir s’investir dans ce projet dès la fin de leurs études au Collège Salette.

#HHMTL2014

 

Tous les joueurs de l’équipe “GO” :

L'équipe du Projet #18 "Go | Saint-Justine dans ma poche"

• 2 Designers graphiques : Aurélie Sistac et Samuel Hubert
• 1 développeur IOS
• 1 développeur Androïd
• 3 employées de Ste-Justine
• 1 infirmière du CHU de Sherbrooke.

L'équipe du Projet #18 "Go | Saint-Justine dans ma poche"

 

Pour en savoir davantage sur le hackathon
Des « hackers » au service de la santé Vidéo de Denis Wong et Sira Chayer pour La Presse
Entrevue de Radio-Canada avec Luc Sirois, cofondateur du Hacking health Montréal.
Facebook Hacking health
Twitter @hackinghealthca + #HHMTL2014

 

 

Fondation du Dr Julien

La Fondation du Dr Julien recevait, le 14 mars dernier, les présentations des finissants de la session Hiver 2013 et leurs propositions de concepts de publication annuelle.

À cette occasion, Monsieur Charles Brochu, chef des opérations de la Fondation du Dr Julien, et ses collègues, Madame Hélène Sioui Trudel, Directrice–Alliance Droit-Santé ; Madame Marie-Hélène Paquette, Directrice–Relations avec les partenaires; Madame Émilie Russo, Conseillère en communication, ont reçu les propositions de concept de six agences. Pour les guider dans leur choix, deux membres externes ont été sélectionnés : Madame Ginette Gervais, Directrice générale du Collège Salette et Monsieur Mario Mercier, Directeur de création chez Orange Tango.

Au terme d’une difficile sélection, le client a désigné deux agences gagnantes :

Premier Prix Choix du Client : Studio Alignement
(Andréanne Martin-Di Vergilio, Nicolas Pastor-Dupuis, Jonathan Poirier-St-Germain et Laura Emperatriz Rivas Aragon)

Qualité de la présentation : Bart Studio
(Félix Ardeans, Ghazi Ben Salem, Magali Raymond-Saine et Nelson Ta)

Félicitations à tous les gagnants!

pour les mordus de bande dessinée

Les meilleures bandes dessinées sélectionnées dans le cadre du 3e Concours interuniversitaire du Canada sont en exposition à l’Université de Montréal du 5 au 15 avril. L’exposition comporte aussi un volet photographie.
Centre d’exposition de l’Université de Montréal
2490, chemin de la Côte Sainte-Catherine, local 0056

MONTRÉAL S’ILLUSTRE GRÂCE À JASMIN GUÉRARD-ALIE

Dans le cadre du cours Dessin d’observation du programme Illustration publicitaire, le Collège Salette a sollicité la collaboration spéciale de Tourisme Montréal afin de permettre aux étudiants de ce merveilleux programme de réaliser des illustrations des divers sites touristiques du Grand Montréal.

Les étudiants se sont surpassés en réalisant 5 oeuvres regroupant le Jardin Botanique, la plage Jean Drapeau, le marché Atwater, la Gare centrale et le site du Vieux-Port de Montréal au sein de cahiers individuels intitulés Montréal s’illustre.

Au terme de cet exercice, les 15 cahiers furent présentés à Madame Stéphanie Laurin, Gestionnaire – Tourisme culturel de Tourisme Montréal, qui s’est vu confier la lourde tâche de désigner un gagnant dont le cahier sera publié sur leur site web.

Nous sommes heureux de vous annoncer que le grand gagnant de ce beau défi est Monsieur Jasmin Guérard-Alie, qui s’est mérité le premier prix pour la qualité de ses illustrations et leur capacité

à véhiculer l’ambiance festive des magnifiques sites touristiques de Montréal.

Toutes nos félicitations au grand gagnant et un remerciement spécial de la direction du Collège Salette pour la qualité des oeuvres présentées par chacun de ses étudiants et à Madame Stéphanie Laurin de Tourisme Montréal pour sa précieuse collaboration.